SheepNet

Visite de Sheepnet en Irlande : un partage de connaissances et d’expériences

DATE: 22/08/2019

 

Bienvenue dans la lettre d’information SheepNet de juillet-août 2019 avec des nouvelles de la fantastique conférence transnationale qui s’est tenue récemment à Athlone, en Irlande. Plus de 80 délégués venus des 7 pays SheepNet (Irlande, France, Italie, Roumanie, Espagne, Turquie et Royaume-Uni) ainsi que de Hongrie et de Finlande ont assisté à la réunion. L’objectif principal de la conférence était d’étudier la production de viande d’agneau de qualité à partir de systèmes basés sur l’herbe et d’identifier les nouveaux besoins en matière de recherche pour améliorer la productivité des brebis.

Les délégués de 9 pays du programme SheepNet ayant récemment visité l'Irlande

La première visite a eu lieu à l’usine de transformation de viande Kepak à Athleague, où les délégués ont pu faire un tour complet de l’abattoir et voir la chaîne de production jusqu’au conditionnement du produit fini.

 

L’étape suivante était l’élevage de John Curley à Roscommon. John a montré une excellente gestion des pâturages aux délégués européens et a discuté des pratiques de gestion nécessaires pour élever 1,85 agneaux par brebis mise en reproduction et faire en sorte que vers début octobre, 95% des agneaux aient été abattus sans supplémentation en concentré.

 

Une autre visite à la ferme a eu lieu à la ferme de Richard et Ken Mathews à Offaly. L’année dernière, les Mathews ont élevé 2,2 agneaux par brebis mise au bélier. Cette productivité élevée entraîne un surplus d’agneaux élevés artificiellement sur un système d’alimentation automatisé. Le troupeau des Mathews est géré en parallèle d’une entreprise de travaux agricoles, ce qui facilite notamment le semis de Typhon, un navet fourrager, pour l’atelier ovin. L’année dernière, 90% des agneaux étaient abattus à la mi-octobre à partir d’un régime exclusivement fourrager.

 

Lors de la conférence transnationale, les résultats du programme SheepNet à ce jour, l’industrie ovine irlandaise ainsi que l’institut Teagasc ont été présentés. Puis, toutes les délégations ont travaillé ensemble pour identifier les priorités de recherche en vue d’améliorer la productivité des brebis. Les besoins ou problèmes ayant une incidence sur la productivité des brebis et auxquels le projet n’a pas répondu, que ce soit par les solutions proposées par SheepNet ou par la revue de littérature scientifique, ont été classés par ordre d’importance. La «génétique des caractères de mortalité brebis-agneau et agneau» et le «diagnostic des causes de pertes entre l’échographie et le diagnostic d’avortement» ont été identifiés comme première priorité de recherche, respectivement pour les secteurs ovin viande et ovin laitier.

 

Les délégués ont également visité le centre de recherche sur les moutons du Teagasc à Athenry, dans le comté de Galway, où ils ont eu droit à une visite guidée et à des exposés du personnel de recherche décrivant les études en cours. Les sujets abordés comprenaient la performance à long terme des brebis, l’effet de l’âge au premier accouplement sur la performance, l’effet du génotype sur la performance, la supplémentation en minéraux, le comportement des animaux et la mortalité des agneaux, la gestion des pâturages et l’évaluation des indices de reproduction.

 

La dernière étape de la TNWS irlandaise était un atelier sur la parasitologie et l’autopsie tenu dans le laboratoire vétérinaire régional d’Athlone. Cet atelier a permis de mieux comprendre les techniques et les ressources utilisées pour diagnostiquer les parasites dans les exploitations irlandaises et a également présenté les meilleures pratiques permettant de traiter les problèmes de parasites.

Regardez toutes le photos et les vidéos (https://youtu.be/SmPZMRkYmLs) de la conférence transnationale en Irlande sur les comptes Twitter, Facebook and YouTube de SheepNet.

 

Le séminaire final SheepNet a lieu en France les 3 et 4 septembre. Ce séminaire est une opportunité fantastique d’en apprendre davantage sur la production ovine française et pour découvrir tout ce que SheepNet a réalisé au cours des deux dernières années.

 

Logos