SheepNet

NEWSLETTER

LANGUAGE: EN – DATE: 16/10/2018

 

Et voici la quatrième Newsletter de SheepNet pour l’année 2018 : bienvenue! Prenez connaissance des actualités SheepNet et des événements à venir!

 

lambLes premiers documents de synthèse SheepNet disponibles en 6 langues

SheepNet a produit ses premières fiches pour aider à résoudre les questions relatives à la productivité ovine. Ce sont trois articles de synthèse, qui décrivent l’état des connaissances sur les trois principaux thèmes de SheepNet : une reproduction efficace, une gestation efficace et réduire la mortalité des agneaux. L’objectif de ces documents est de faire un point sur l’état des connaissances de ses trois thématiques, et de faciliter les échanges entre les réseaux locaux, nationaux et internationaux pour partager les solutions. Ces fiches, présentées ci-après, ont été traduites dans les 6 langues de SheepNet, et peuvent être téléchargées à partir du réservoir de connaissance du site internet SheepNet

photo d'ovins

moutons 

 

 

lambPremière synthèse sur les connaissances scientifiques pour améliorer l’efficacité de la reproduction

Les performances de reproduction chez les brebis s’évaluent par la fertilité (nombre de brebis mettant bas sur le nombre de brebis mises à la lutte inséminées) et par la prolificité (nombre d’agneaux nés par brebis ayant mise-bas). Une fertilité de 90% est un objectif attendu, alors que la prolificité, variant de 1 à 4, est très dépendante du type racial. Au sein d’une même race, les performances de reproduction varient énormément avec des résultats de fertilité inférieurs à 70% ou des résultats de prolificité proches de 1. L’amélioration des ces paramètres est possible. Dans les élevages les plus performants, la fertilité est supérieure à 95% et la prolificité est 1.3 à 1.8 pour les races peu prolifiques voire 3 à 4 pour des races allaitantes prolifiques. A l’échelle de l’élevage, une bonne conduite du troupeau durant la période de reproduction, en accord avec le potentiel génétique de la race, est essentielle pour atteindre de bonnes performances. Cette fiche explique quels sont les principaux facteurs de risque qui participent à la diminution de la fertilité et comment ils pourraient être traités. Chaque ferme ou chaque troupeau ont potentiellement des facteurs de risque différents et des causes différentes de faible fertilité. Identifier les raisons principales d’un échec dans les résultats de fertilité, et les principaux facteurs de risque, est une étape essentielle pour développer une stratégie afin d’améliorer les résultats. Enregistrer les résultats de fertilité et identifier quand et pourquoi une brebis n’agnelle pas aidera à améliorer l’efficacité de la reproduction.

lambAméliorer l’efficacité de la gestation

L’efficacité de la gestation est définie par la proportion de brebis fécondées qui donnent naissance à un ou plusieurs agneaux viables. Le taux de fécondation moyen est d’environ 90 à 95%, mais tous les embryons/fœtus ne survivent pas jusqu’au terme. Les mortalités embryonnaires/fœtales peuvent avoir lieu à n’importe quel stade de gestation. Ce document de synthèse de Sheepnet décrit les principales causes de perte embryonnaire/fœtale et suggère des approches pour les diminuer. Identifier les principales causes d’avortement et les facteurs de risque les plus importants est la première étape pour mettre en place des mesures de maîtrise et de prévention. L’enregistrement des événements de reproduction (date mise à la reproduction, date et résultats des échographies, date d’avortement…) est un élément clés de cette démarche.

lambRéduire la mortalité des agneaux

Le taux moyen de mortalité des agneaux (de l’échographie à mi-gestation jusqu’au sevrage ou la vente) est d’environ 15 à 20% à travers le monde et induit une réduction significative des marges financières des élevages. De fortes disparités entre élevages sont cependant observées avec des taux de mortalité variant de 3% à presque 50%. La mortalité dans les 2 premiers jours suivant la naissance est la plus élevée et près de la moitié de la mortalité totale est observée durant la première semaine de vie. Les principaux facteurs de risque sont la sous-alimentation des brebis qui entraîne une diminution du poids de naissance des agneaux et une moindre production de lait, la taille de portée avec des agneaux plus petits et plus exposés à l’inanition, les brebis inexpérimentées et les facteurs génétiques, le stress et l’environnement à l’agnelage. La plupart des causes de mortalité peuvent être prévenues et évitées. Un des points clés est la tétée par l’agneau d’une quantité suffisante de colostrum de bonne qualité, le plus rapidement après la naissance. Une tétée précoce favorisera l’établissement d’un lien mère-agneau fort et durable, limitera les risques d’inanition/hypothermie et assurera une protection vis-à-vis de certaines maladies infectieuses.

lambProchains événements

Après le succès du Transnational Workshop espagnol (voir notre Newsletter de Juin), le prochain Transnational Workshop se tiendra en Sardaigne-Italie, à Alghero, les 28 et 29 Novembre 2018. Ces deux jours seront une belle opportunité pour découvrir la production ovine italienne et pour échanger des idées et des solutions sur les bonnes pratiques, y compris l’utilisation des technologies pour aider à la gestion du troupeau ovin. Venez vous inscrire sur le site internet de SheepNet le plus tôt possible pour réserver une place.

 

 

Logos