Cet article est également disponible en: Anglais Espagnol Grec moderne Hongrois Italien Turc Roumain

SheepNet favorise l’échange de solutions pour améliorer la productivité ovine au niveau de l’UE

Jean-Marc Gautier – Institut de l’Élevage

 

Résumé

L’UE n’est autosuffisante qu’à 85% pour la viande ovine. Une augmentation de la productivité de 0,1 agneau par brebis mise à la lutte ramènerait ce chiffre à 92%. Des solutions pour améliorer la productivité ovine existent en Europe. SheepNet est un réseau financé par l’UE impliquant les six principaux pays producteurs ovins de l’UE et la Turquie qui a pour vocation de partager, au niveau UE, les solutions existantes en impliquant tous les acteurs concernés.

 

SheepNet a dernièrement tenu sa deuxième réunion transnationale en Roumanie. Plus de 60 participants (éleveurs, techniciens, scientifiques,…) des sept pays de SheepNet et de Hongrie se sont réunis pendant deux jours. La réunion s’est concentrée sur le partage et l’échange de solutions existantes concourant à améliorer la productivité ovine. Au total, 55 solutions provenant de tous les pays partenaires ont été présentées lors de quatre « marchés aux solutions ». Tout a été fait pour favoriser les interactions, le partage de connaissances et d’expériences. Chaque pays a ainsi fait son marché des solutions potentiellement intéressantes à tester chez lui. L’intérêt de ce type d’échanges a fait consensus tant les solutions pour améliorer la productivité ovine sont disponibles au niveau UE. SheepNet tiendra son prochain atelier transnational en Espagne en juin prochain. Les inscriptions sont ouvertes sur le site www.sheepnet.network.

 

 

 

 

SheepNet est un réseau sur la productivité ovine financé par l’UE (H2020 grant agreement N°727895). La productivité ovine (nombre d’agneaux élevés par brebis jointe) est la résultante du succès de la reproduction, de la gestation et de la survie de l’agneau. SheepNet est conçu pour stimuler l’échange de connaissances entre la recherche et les acteurs ovins afin de diffuser largement les meilleures pratiques et les innovations, dans le but d’augmenter la productivité ovine. SheepNet implique les 6 principaux pays producteurs ovins de l’UE (Irlande, France, Royaume-Uni, Roumanie, Espagne et Italie) et la Turquie.

 

Pourquoi améliorer la productivité ovine ?

L’UE est seulement autosuffisante à 85% en viande ovine et est le premier importateur mondial de viande ovine. Une augmentation de la productivité ovine de l’UE de 0,1 agneau par brebis mise à la lutte ramènerait l’autosuffisance en viande ovine à 92%. La productivité ovine est l’un des principaux facteurs qui influent sur la rentabilité de la production ovine.

 

2ème rencontre internationale SheepNet en Roumanie ?

Suite au succès du premier atelier transnational qui s’est tenu en Écosse en juin dernier, SheepNet s’est réuni à Timisoara en Roumanie en novembre. Plus de 60 participants (éleveurs, techniciens, scientifiques,…) des sept pays de SheepNet et de Hongrie se sont réunis pendant deux jours.

 

La réunion s’est centrée sur le partage et l’échange de solutions existantes concourant à améliorer la productivité ovine. Au total, 55 solutions provenant de tous les pays partenaires ont été présentées lors de quatre « marchés aux solutions » traitant de la reproduction, la gestation et la mortalité des agneaux. Tout a été fait pour favoriser les interactions, le partage de connaissances et d’expériences. La délégation française, constituée de 10 représentants, a présenté sept solutions qui avaient été sélectionnées lors de la réunion nationale en octobre dans l’Aveyron. Vingt solutions provenant des autres pays ont retenu l’attention de la délégation française. Elles seront présentées dans le Lot en mai lors de la prochaine réunion nationale. L’intérêt de ce type de rencontres internationales basée sur l’échange a fait consensus de fait de l’existence de solutions pour améliorer la productivité ovine au niveau UE.

 

D’autre part, les participants ont visité deux élevages ovins et une laiterie. La première ferme avec 1803 brebis est en système accéléré 3 agnelages en 2 ans. La deuxième avait 1500 brebis mixtes (lait et viande). La laiterie visitée transforme quotidiennement jusqu’à 70 mille litres de lait (brebis, chèvre, bufflonne et vache) en fromages et yogourt.

 

SheepNet tiendra son prochain atelier transnational en Espagne en juin prochain. Les inscriptions sont ouvertes sur le site www.sheepnet.network.

 

 

Pour plus d’informations et pour découvrir les 55 solutions : www.sheepnet.network

rejoignez-nous

partenaires

eu

Cet article est également disponible en: Anglais Espagnol Grec moderne Hongrois Italien Turc Roumain