Cet article est également disponible en: Anglais Espagnol Grec moderne Hongrois Italien Turc Roumain

SheepNet: séminaire final en France

 

Jean-Marc Gautier

Institut de l’Elevage – France.

 

Résumé

SheepNet est un projet financé par l’UE qui vise à améliorer la productivité du mouton et qui concerne les six principaux pays producteurs d’ovins de l’UE (Irlande, France, Royaume-Uni, Roumanie, Espagne et Italie) ainsi que la Turquie.

 

SheepNet a récemment tenu son séminaire final en France avec plus de 100 délégués de 10 pays. Le séminaire a fourni une vue d’ensemble des résultats du programme SheepNet, qui a impliqué trois années d’interaction intense et de partage d’idées et de solutions entre les sept pays impliqués.

 

Tout le travail conduit a été initié à partir des besoins exprimés par les éleveurs et est disponible sur le site internet (www.sheepnet.network/fr).

 

SheepNet se termine en octobre 2019 mais l’histoire continue pendant trois années supplémentaires grâce au nouveau réseau thématique européen EuroSheep.

 

On estime que le cheptel ovin de l’UE a diminué de 15 % au cours des 15 dernières années et l’UE est actuellement le deuxième importateur mondial de viande ovine. Une augmentation de la productivité des brebis de 0,1 agneau élevé par brebis saillie dans l’UE augmenterait l’offre de viande de 64 000 tonnes et porterait l’autosuffisance à 92%.

 

SheepNet est un projet de trois ans financé par le programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne. SheepNet est un projet d’innovation pilotée par la pratique visant à améliorer la productivité des ovins viande (le nombre d’agneaux élevés par brebis saillie) et des ovins laitiers (le nombre de brebis en lactation par brebis saillie), ce qui améliorera les revenus des éleveurs. SheepNet est un réseau thématique innovant qui a rassemblé un large éventail des opérateurs des six principaux pays producteurs d’ovins en Europe (Irlande, France, Italie, Roumanie, Espagne et Royaume-Uni), qui représentent environ 80% des cheptels ovins de l’UE, ainsi que de la Turquie.

 

Comment fonctionne SheepNet ?

SheepNet utilise une approche multi-acteurs qui implique les éleveurs, les organisations agricoles, les scientifiques, les conseillers, les vétérinaires, etc. impliqués dans la filière qui découle de la production ovine. En utilisant une approche descendante ou ascendante, SheepNet vise à promouvoir la diffusion et la mise en œuvre de technologies et de pratiques novatrices qui ont une incidence sur la productivité des brebis.

 

Au terme des 3 années, SheepNet a organisé son séminaire final en France !

Plus de 100 délégués de 10 pays étaient présents au séminaire final de SheepNet qui s’est tenu en septembre dernier en France. Ce séminaire a été l’occasion de présenter l’ensemble des résultats de SheepNet ainsi que les secteurs français de la viande ovine et des produits laitiers.

 

Au cours de la première matinée du séminaire, les délégués ont eu le choix de visiter l’un des deux élevages. La moitié des délégués ont visité le GAEC de la Remise de Frédéric Lacroix, avec 600 brebis laitières Lacaune. Les présentations à la ferme comprenaient : la race Lacaune et le schéma de sélection; les organismes de conseil et l’emploi d’outils numériques pour la gestion du troupeau. Les autres délégués ont visité l’élevage ovin viande de Bruno Alayrac (EARL Les Cabanes), qui compte 580 brebis du Causse du Lot. Bruno Alayrac a participé activement au groupe opérationnel français “Robustagno” qui est lié à SheepNet. Il y a eu quatre présentations à la ferme concernant la race Causse du Lot et le schéma de sélection, la gestion du troupeau pendant la gestation, les pratiques d’agnelage pour réduire la mortalité des agneaux, et l’alimentation artificielle.

 

L’après-midi, les partenaires de SheepNet ont présenté les résultats de ce projet de trois ans lors d’une conférence en salle tenue à Gramat (46). Ce fut une excellente occasion d’informer les délégués de tout le travail entrepris par SheepNet qui a été guidé par les besoins des agriculteurs, des conseillers et autres opérateurs des 7 pays qui ont été réunis au début du réseau. Un total de 461 questions/besoins des parties prenantes sur la productivité ovine ont été recueillis et traités :

o 42 solutions (dont 29 évaluées dans des élevages de terrain)

o 73 ‘trucs et astuces’,

o 23 fiches d’information

o 3458 articles scientifiques analysés

o 19 nouveaux besoins de recherche identifiés

 

Tous les résultats de SheepNet sont disponibles sur le réservoir de connaissances du site internet SheepNet (www.sheepnet.network/fr).

 

Le deuxième jour du séminaire, tous les délégués ont visité l’élevage expérimental de viande ovine Institut de l’Elevage – CIIRPO au Mourier, avec 400 brebis F1 (Romanov x Ile de France) et 300 brebis Mouton Vendéen. Les résultats d’études expérimentales ont été présentés, notamment sur le pâturage cellulaire, l’utilisation des tanins des graminées pour lutter contre les parasites, l’élevage de précision (cage de pesée, pistolet de drogage, identification haute fréquence UHF des brebis), l’impact de la note d’état corporel (NEC) sur la productivité ovine, et enfin la conception et la gestion des bâtiments.

 

Le séminaire s’est terminé sur le ring d’honneur du salon Tech’Ovin à Bellac (87), avec une démonstration par un agriculteur et/ou un conseiller de chaque pays SheepNet. d’une solution pratique Les solutions suivantes ont été présentées :

– pour le Royaume-Uni : le kit de démonstration pour mesurer l’état corporel – (http://sheepnet.network/fr/node/72 )

– pour l’Irlande : l’évaluation de la valeur nutritive du fourrage sur les besoins en concentrés en fin de la gestation – (http://sheepnet.network/fr/node/88 )

– pour la Turquie : la capture et l’immobilisation des ovins à l’aide d’une simple corde – (http://sheepnet.network/fr/node/169 )

– pour l’Espagne : la cage de collecte de sperme – (http://sheepnet.network/fr/node/194 )

– pour l’Italie : le tablier anti-accouplement pour les béliers – (http://sheepnet.network/fr/node/184 )

– pour la France : la sacoche de chantier avec le nécessaire d’agnelage – http:// http://sheepnet.network/fr/node/129 )

– pour la Roumanie : la sélection les brebis selon leur tempérament – (http://sheepnet.network/fr/node/243)

 

Après les onclusions finales des représentants des organisations françaises d’élevage ovin, les délégués ont passé le reste de la journée à Tech’Ovin, tandis que la délégation française a organisé son séminaire national à Tech’Ovin, pour atteindre un large éventail de parties prenantes.

 

Quelle est la prochaine étape ?

Chaque pays organisera son propre séminaire national avant la fin octobre. Pour vous inscrire, consultez le site internet SheepNet.

 

SheepNet prendra fin à la fin octobre 2019. EuroSheep, le nouveau réseau thématique sur la nutrition et la santé des moutons, fera suite à l’histoire de SheepNet avec trois nouvelles années de collaborations stimulantes !

 

rejoignez-nous!

partenaires

Cet article est également disponible en: Anglais Espagnol Grec moderne Hongrois Italien Turc Roumain